La rhinoplastie ou chirurgie du nez

0
70

Les deux principales raisons qui vont pousser une personne à recourir à la rhinoplastie sont :
– d’ordre esthétique

– une raison liée à un problème respiratoire

Dans les deux cas, cela reste une intervention délicate, car elle touche à un élément central du visage et, si cela n’est pas fait dans les règles de l’art et avec certaines précautions, le résultat peut être inverse à celui escompté.

Voici les 8 points à ne pas négliger avant de se lancer dans une opération de chirurgie du nez à Paris.

1-L’âge

Théoriquement, il faut éviter toute rhinoplastie avant 16-18 ans, car les os et les cartilages sont toujours en croissance. Cependant, si un ou une adolescente est réellement handicapé dans sa vie sociale par son nez, un chirurgien peut décider d’opérer avec l’accord des parents.

2-Le choix du praticien

En premier lieu, il faut sélectionner les chirurgiens confirmés qui sont inscrits à l’annuaire du conseil de l’ordre. Ensuite, une deuxième sélection peut être faite en se renseignant auprès d’ancien(ne)s patient(e)s. Et enfin, le choix définitif se fera avec le praticien qui est le plus à l’écoute et qui met le plus en confiance.

3-Le conseil

Outre l’écoute, le chirurgien doit être clair dans ses conseils et montrer le résultat définitif avec des photos.

4-Une auscultation approfondie

Le praticien doit ausculter l’intérieur du nez avec un spéculum et, si besoin, à l’aide d’un scanner ou d’un fibroscope afin de détecter toute contre-indication (polyposes, valves, saignements ne pouvant être soignés…).

5-Connaître le déroulement de l’intervention

Le chirurgien doit expliquer avec précision le déroulement de l’intervention.

Elle peut être chirurgicale par voie ouverte, avec des incisions entre les narines ou par voie fermée avec des incisions dans les narines. Pour des corrections minimes, l’intervention peut être médicale, sans chirurgie, avec des injections d’acide hyaluronique.

6-Connaître les particularités physiques de son nez

Le praticien doit aussi connaître et expliquer les particularités propres à chacun. Ainsi, une peau épaisse ou trop fine ne réagira pas de la même façon. De même, à partir de 40 ans, les os sont plus fragiles et la peau ne cicatrise plus de la même manière.

7-Prendre conscience des suites postopératoires

Dans les cas d’intervention chirurgicale, il va peut-être falloir rester une nuit en observation à l’hôpital, savoir qu’il y aura des douleurs et hématomes et ne pas pouvoir travailler ni pratiquer de loisirs pendant une à deux semaines.

8-Prévoir le budget

Si pour une rhinoplastie par injection, les tarifs commencent à partir de 300 €, pour une rhinoplastie chirurgicale, la note peut s’élever à 8 000 € sans remboursement à moins que ce ne soit pour un problème respiratoire.