Les bonnes raisons de choisir une carte grise collection pour votre auto ancienne

0
146

Les voitures anciennes peuvent être immatriculées avec deux types de cartes grises : la carte grise normale et la carte grise collection. Cette dernière offre des avantages intéressants qui méritent d’être découverts si vous projetez de faire l’acquisition d’une automobile de collection prochainement.

Qu’est-ce que la carte grise collection ?

La carte grise collection (CGC), appelée CIC (Certificat d’Immatriculation Collection) depuis 2019 est une carte grise particulière. Elle a été conçue pour l’immatriculation des modèles de voiture âgées de plus de trente ans, qui ne sont plus fabriquées et qui sont restées authentiques (autrement dit qui n’ont subi aucune modification technique, esthétique ou mécanique). Vous pouvez choisir cette version de la carte grise après l’achat d’une voiture ancienne, mais il est également possible de changer la carte grise classique de votre vieille auto si elle répond aux critères d’éligibilité. A noter que cette migration n’est pas obligatoire et ne se fait pas automatiquement.

Pourquoi opter pour une CIC ?

Le Certificat d’Immatriculation Collection accorde des privilèges qui ne manquent pas d’intérêts au propriétaire d’une voiture de collection.

Ainsi, les automobiles qui ont été construites avant 1960 et qui ne sont plus en production sont exemptées de contrôle technique, les autres modèles de plus de 30 ans doivent cependant passer le CT tous les 5 ans. Ce qui ne doit pas vous empêcher de bien entretenir votre véhicule.

Dans le cadre de la réglementation écologique, certaines zones urbaines sont fermées aux voitures polluantes, cette interdiction ne vaut pas forcément pour les autos munies du CIC. Ces dernières ne sont pas non plus soumises à la taxe sur les véhicules très polluants.

La CGC permet au propriétaire de poser une plaque d’immatriculation noire, à l’ancienne, sur sa voiture de collection. Par ailleurs, si vous avez choisi un modèle de voiture ancienne de plus de 30 ans, qui n’a jamais été vendu en France, vous n’aurez pas besoin de procéder à son homologation.

Enfin, en cas d’accident avec des dommages matériels plus ou moins graves sur la voiture, l’expert n’a pas le droit d’immobiliser un véhicule doté d’une carte grise collection.

Autres informations utiles sur l’immatriculation avec une CIC

Il faut savoir qu’une voiture d’époque pour laquelle vous avez demandé une immatriculation avec une CGC ne pourra en aucun cas être utilisée à des fins lucratives. Si vous comptez acheter une auto de collection dans le but de la louer, il faut choisir la carte grise classique. Concernant  la fiscalité, les auto anciennes sont aussi soumises à la taxe sur les plus-values, qu’elles aient une carte grise normale ou une CIC.