Que faut-il savoir sur les e-liquides « BIO » ?

0
16

Grâce aux bio-loveurs, ceux qui se soucient de leur bien et du bien de la planète, les entreprises ont pu s’étendre sur de nouveaux produits, et pour résoudre les problématiques environnementales actuelles. Cela en est de même pour les fabricants d’e-liquide. En effet, depuis quelques années, le E-liquide biologique a su prendre sa place sur le marché dans la grande partie des secteurs de l’industrie. Principalement attaché à l’agro-alimentaire, il s’est également diversifié sur d’autres domaines comme la cosmétique. Il ne s’agit pas seulement de mode, mais surtout d’une toute nouvelle manière de consommer, étant plus responsable et plus éthique.

Ce qu’est un e-liquide BIO 

Un E-liquide biologique est un liquide qui constitue d’ingrédients tirés des végétaux ou d’agriculture biologiques. Dans le secteur de l’industrie, pour être certifié bio, les produits commercialisés qu’ils soient alimentaire ou cosmétiques doivent passer par divers séries de teste. On ne doit surtout pas y trouver des produits chimiques de synthèse, ni d’Organismes Génétiquement Modifiés, mais aussi, leur culture ne doit pas contenir d’engrais ni de pesticide. Dans l’industrie de la vape, il est impossible de créer un liquide 100% biologique car il est en partie composé d’ingrédients certifiés venant de l’agriculture biologique. Ce qui dit qu’il n’existe pas de certification biologique manuscrite.

Pourquoi un e-liquide ne peut pas être complètement bio ?

En amont, parlons d’abord des ingrédients qui composent un e-liquide. Principalement, on y trouve de la glycérine végétale, de l’eau, du propylène glycol, des arômes, de l’alcool et souvent de la nicotine.

Voyons tout d’abord ce qu’est constitué le propylène glycol, obtenu grâce à une réaction chimique entre de l’eau et de l’oxyde de propylène et il est tiré de la carbochimie ou de la pétrochimie. Ce qui dit qu’il n’y a rien de biologique dans ces substances. Par contre, il y a des fabricants qui ont crée un ingrédient plus naturel qui est le mono propylène végétal, tiré du Colza.

Pour ce qui est de la glycérine végétale, elle peut être produite de façon biologique à condition qu’elle ne soit pas tirée du soja, qui lui est souvent génétiquement modifié. Elle peut être tirée à partir d’huiles végétales de coco et être labellisée Ecocert.

Les arômes alimentaires sont parfois synthétiques ou naturels. On peut dire qu’ils sont naturels s’ils sont tirés de la distillation ou de l’extraction à froid de matières premières végétales. Ils peuvent être bio. Hors, ils sont de synthèse s’ils existent de produits chimique. Tel sont le cas des e-liquides au gôut cola ou energy drink.

Pour ce qui est de la nicotine, elle est issue de l’extraction ou la distillation de feuilles de tabac. Jusqu’à ce jour, il n’y a rien qui prouve qu’elles sont extraites de manière naturelle, par contre, certains fabricants essaient de réduire l’utilisation de produits chimiques toxiques en utilisant des technologies tirées de la chimie « verte ».